Centre de connaissance concernant l'utilisation et les résistances aux antibiotiques chez les animaux

Nouvelles récentes

Nouvelles récentes

  • by:
  • novembre 5, 2018
  • Category: Avis benchmarking

AMCRA publie l'avis « Benchmarking et suivi de l’usage d’antibiotiques chez les animaux – Partie 1 : Éleveurs »


Cet avis découle des objectifs de réduction d’usage d’antibiotiques énoncés dans le plan d'AMCRA Vision 2020 et dans la Convention antibiotiques signée en 2016. Il s’attache en particulier à deux des points d’action formulés dans ce cadre : « Benchmarking des éleveurs et des vétérinaires » et « Un plan pour chaque exploitation ». Cet avis a pour objectif de décrire la méthode de benchmarking employée pour évaluer l’utilisation des antibiotiques des élevages enregistrée dans Sanitel-Med ou dans d’autres systèmes et applicable dans les différents secteurs des animaux de rente. Il propose également des mesures pour le suivi et le soutien des différentes catégories d’utilisateurs.

L’avis adopte l'indice BD100 pour établir le benchmarking de la consommation des antibiotiques des éleveurs. Le BD100 de l’exploitation est comparé à deux valeurs limite de BD100 (valeur de vigilance et valeur d’action) qui délimitent trois zones d’utilisation (sûre, de signalement et d’action) et trois groupes d’utilisateurs (faible consommateur, consommateur à surveiller et gros consommateur). Les valeurs limite de BD100 sont définies pour chaque catégorie animale sur la base de la distribution de la fréquence des valeurs de BD100 des exploitations dans cette catégorie. Le groupe de travail préconise de prendre le 50e percentile des distributions de fréquence comme valeur limite de vigilance et le 90e comme valeur limite d’action. Les évolutions des valeurs limite doivent être suivies au sein de chaque secteur. Leur choix doit pouvoir être réexaminé en concertation avec les acteurs concernés, afin de passer à terme à des valeurs limite plus statiques, sans pour autant compromettre la santé et le bien-être des animaux. Outre le benchmarking quantitatif, le groupe de travail recommande également une évaluation de la consommation des antibiotiques des exploitations sur la base des types des antibiotiques utilisés (leurs codes couleur d’AMCRA et leur substance active).

Pour réduire de manière rationnelle l’utilisation des antibiotiques, les gros consommateurs, tout comme ceux se situant en zone de signalement, doivent faire usage de l’autorégulation. L’avis prévoit plusieurs mesures à introduire conjointement, allant de l’élaboration d’un « Plan d’approche », volontaire pour les consommateurs à surveiller et obligatoire pour les gros consommateurs, à l’intervention d’un conseiller extérieur, pour finir par un ultime avertissement à l’éleveur. Il est essentiel que toutes les mesures soient adoptées après concertation entre l’éleveur et le vétérinaire.

Pour apporter un soutien à la gestion générale de l’exploitation et indépendamment de la quantité des antibiotiques utilisée, cet avis présente l’application générale du « plan sanitaire de l'exploitation ». Le groupe de travail juge important que ce soit un seul vétérinaire, le vétérinaire d’exploitation, qui prenne avec l’éleveur la responsabilité d’élaborer ce plan sanitaire, en raison de son rôle de surveillance épidémiologique et de guidance que lui confère la loi. Le plan d’approche peut reprendre si nécessaire certains des points d’action du plan sanitaire mais se concentre exclusivement sur les mesures visant la réduction de la consommation des antibiotiques.

Amcra logo français
Centre de connaissance concernant l'utilisation et les résistances des antibiotiques chez les animaux

Avis récents

Benchmarking et suivi de l'usage des antibiotique vétérinaires - Partie 1 : Eleveurs
Plan d'Approche