Centre de connaissances concernant l'utilisation des antibiotiques et l'antibiorésistance chez les animaux

Nouvelles récentes

Nouvelles récentes

  • by:
  • mai 28, 2019
  • Category: OIE

OMS : 6e révision de la liste « Antibiotiques d’importance critique pour la médecine humaine » !


L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a défini des critères permettant de classifier les antibiotiques en fonction de leur importance pour la santé publique. Ce classement a pour objectif d’assurer un usage circonspect des antibiotiques en médecine animale et humaine. En mai 2019, l’OMS a publié la 6e révision de sa liste d’« Antibiotiques d’importance critique pour la médecine humaine ».

La première liste OMS des CIA (“Critically Important Antibiotics”) a été réalisée durant la première réunion « Expert meeting » de l’OMS en 2005. Les antibiotiques y avaient été répartis en trois groupes – les antibiotiques d’importance critique, d’importance haute et importants – sur la base de deux critères déterminés pendant la rencontre. La liste a ensuite été révisée en 2007, 2009, 2011, 2013, 2016, et dernièrement en 2018. Les révisions ont donné lieu à des redéfinitions des critères de classification et à la classification des familles d’antibiotiques comme plus, ou moins, critiques, sur la base des dernières informations scientifiques. Certains antibiotiques, parmi les « antibiotiques d’importance critique », se sont vu attribuer une priorité supplémentaire afin de pouvoir analyser les risques de résistance à leur égard. Ces antibiotiques ont été déclarés « Antibiotiques d’importance critique à priorité majeure ». La révision de 2011 a également inclus des antibiotiques appartenant aux classes d’antibiotiques destinées à la médecine humaine mais exclusivement utilisées pour les animaux. Ainsi, la classe des polymixines, fréquemment utilisée chez les animaux, a été classée en 2016 parmi les « Antibiotiques d’importance critique à priorité majeure » en raison de leur usage élevé partout dans le monde chez des personnes atteintes de graves infections bactériennes, de la découverte de mécanismes de résistance transmissibles horizontalement et de la possible propagation de la résistance via la chaîne alimentaire.

Les changements les plus importants de la 6e révision datant de novembre 2018 sont les suivants :

·   Les pénicillines ont été réparties en 6 groupes : les pénicillines antipseudomonales (par exemple la pipéracilline), les aminopénicillines (par exemple l’ampicilline), les aminopénicillines associées à un inhibiteur des bêta-lactamases (comme la combinaison amoxicilline-acide clavulanique), les amidinopénicillines (comme le mecillinam), les pénicillines antistaphylococciques (comme la flucloxacilline) et les pénicillines à spectre étroit (comme la benzylpénicilline).

Les pénicillines à spectre étroit sont maintenant considérées comme des antibiotiques à « importance haute » et non plus à « importance critique ». Ce changement est dû à la disponibilité de thérapies alternatives chez les humains pour la syphilis et les infections à entérocoques. Les aminopénicillines (par exemple l’ampicilline ou l’amoxicilline) et les aminopénicillines associées à un inhibiteur des bêta-lactamases (amoxicilline-acide clavulanique) restent dans la catégorie des antibiotiques « d’importance critique à haute priorité ».

·   On n’opère plus de subdivision entre les antibiotiques utilisés chez les humains et chez les animaux. Leur usage hors indications rend en effet cette distinction difficile à réaliser.


Amcra logo français
Centre de connaissance concernant l'utilisation et les résistances des antibiotiques chez les animaux

Avis récents

Mesures pour une utilisation responsable des antibiotiques chez les pigeons voyageurs
Benchmarking et suivi de l'usage des antibiotique vétérinaires - Partie 2 : Vérérinaires